Veille et prospection

Futura Tech - par Marc Zaffagni - 21/03/2017

Une équipe de chercheurs d'IBM Research et de l'École polytechnique fédérale de Zurich a mis au point une batterie à flux redox miniaturisée qui a le double avantage de pouvoir alimenter un processeur tout en le refroidissant. Une avancée qui pourrait ouvrir la voie à des puces électroniques encore plus performantes, et aussi servir pour des systèmes laser ou des cellules photovoltaïques à stockage intégré.

journal du geek - par Auré - 27/03/2017

Les dernières innovations en matière de peau artificielle ont permis de reproduire la sensation du toucher. Cependant, leur fonctionnement requiert une grande quantité d’énergies généralement fournies par une encombrante batterie externe. Pour résoudre ce problème d’alimentation, une équipe de chercheurs de l’université de Glasgow vient de mettre au point une peau artificielle (elle aussi sensible au toucher), mais cette fois-ci capable de s’auto-alimenter grâce à l’énergie solaire.

Composé d’une fine couche de graphène, cet épiderme synthétique serait recouvert de microcapteurs sur toute sa surface, ainsi que de cellules photovoltaïques fournissant suffisamment d’énergie à la peau ressentir pour le contact avec les objets.

Le laboratoire d’intelligence artificielle du MIT et l’université de Boston parviennent à réorienter par commandes cérébrales les gestes d’un robot industriel lorsqu’il s’apprête à commettre une erreur.

Tom's Guide - par La Rédaction - 28/03/2017

Minitaur s’adapte à tout type de terrain. Allant des amas de rochers à une surface glissante, rien n’arrête ce robot à quatre pattes qui peut effectuer des bonds de 36 cm de haut. Grâce à sa petite taille, il arrive aussi à marcher sous les voitures. Ces caractéristiques lui donnent un avantage certain sur les robots sur roues comme Spirit rover de la NASA qui avait été piégé dans le sable sur Mars.

Clubic - par Emilia Capitaine - 26/03/2017

Des scientifiques ont mis au point un capteur qui enregistre la température des fruits transportés dans des conteneurs tout au long du voyage. Les données récoltées permettent de détecter les éventuels anomalies ou dysfonctionnements ayant entrainé un pourrissement des fruits.

Clubic - par Emilia Capitaine - 14/03/2017

Soucieuse de créer des robots comestibles, une équipe de chercheurs de l'Ecole polytechnique de Lausanne a mis au point des actionneurs en gélatine.

Dans une étude, des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont expliqué en détails comment ils ont réussi à créer des actionneurs à base de gélatine. Cette prouesse technique, née davantage du désir de relever le défi de créer quelque chose de radicalement nouveau que de répondre à un besoin particulier, constitue un pas supplémentaire vers la mise au point de robots comestibles.

Le Figaro - par Pierre Schellingen - 01/03/2017

renez une paire de ski Hero Master, dissimulez-y la technologie PIQ et un écran LED: vous obtiendrez la première paire de skis connectée au monde, actuellement au stade de prototype.

Après deux ans de recherche et développement et 13 millions d'euros investis, le Français PIQ a mis au point une technologie au service des sportifs: l'intelligence autonome GAIA. Il s'agit, à travers un capteur du nom de PIQ ROBOT, de comprendre et d'analyser les gestes des utilisateurs.

C'est un peu la fiction qui rejoint la réalité avec une petite touche de Terminator : les chercheurs envisagent de placer de la peau humaine en culture sur des robots.

L'Université d'Oxford vient de présenter une technique qui permettrait de produire de la peau et des muscles humains sur des robots humanoïdes dans le but de proposer de meilleurs greffons aux patients.

journal du geek - par Henri - 09/03/2017

Les humains ont toujours exprimé la peur d’être remplacé par des robots. Et quand on voit Flippy, on se dit que cela va arriver plus vite qu’on ne le croit. La robotique pourrait bien faire rentrer le terme « fast-food » dans une nouvelle ère. Alors que les frères McDonald’s avaient mis en place un système de division des tâches révolutionnaire (ensuite démocratisé par Ray Kroc), les humains ne seront peut-être bientôt plus nécessaire pour faire vos burgers.

Futura Tech - par Marc Zaffagni - 07/03/2017

À 94 ans, John Goodenough, le co-inventeur de la batterie lithium-ion, vient de développer une nouvelle avancée technologique prometteuse : sa batterie à électrolyte solide est présentée comme trois fois plus performante et trois fois plus sûre que la batterie lithium-ion. Compatible avec la charge rapide, elle pourrait équiper des terminaux mobiles mais aussi des voitures électriques et des systèmes de stockage d’énergie solaire.

Pages